Art Africain info, l'actualité de l'art africain

Un nouveau pas vers une restitution d’objets d’art africain

,
Le 4 novembre dernier, en France, un projet de loi visant à la restitution des objets d’art africain a été voté. La loi concerne une liste précise de 27 objets, réclamés d’une part par le Bénin, d’autre part par le Sénégal. Ce projet de loi fait écho à la promesse faite par le président français, Emmanuel Macron, en 2017, de restituer les objets d'art africain.


Nouvelle restitution de la France à l’Afrique

,
Le 3 novembre dernier, le président malgache, Andry Rajoelina, a annoncé le retour d’un objet royal qui était depuis 123 ans entre les mains des autorités françaises. La restitution partielle se fera sous la forme d’un prêt d’une durée du cinq ans. L'objet est une pièce royale ayant orné le trône de la dernière reine malgache.


Emery Mwazulu Diyabanza : sa quatrième tentative de vol

,
Après le musée des arts africains de Marseille, l’Afrika Museum aux Pays-Bas et le musée du Quai-Branly Jacques Chirac, Emery Mwazulu Diyabanza s’attaque cette fois au musée du Louvre. Néanmoins, ce monsieur, peu au fait de l'histoire africaine, s’en est en réalité pris à une œuvre d’art indonésienne.


Restitution des œuvres d’art africain : le projet de loi

,
Ce mardi 6 octobre 2020, le projet de loi visant à restituer une liste d’objets au Sénégal et au Bénin a été voté à l’unanimité par l’Assemblée Nationale. Ce vote fait suite à la promesse du président français Emmanuel Macron de restituer les objets d’art africain ayant été « pillés » lors de la colonisation.


Bientôt une restitution d’œuvres à l’Algérie ?

,
La loi sur la restitution des objets d’art africain, à savoir vingt-six objets du palais des rois d’Abomey, au Bénin, a été soumise au Parlement. Dans ce contexte, un député a demandé la restitution d’œuvres d’art algérien, récoltées lors de la colonisation française.


Le procès de l’activiste Emery Mwazulu Diyabanza

,
Emery Mwazulu Diyabanza est désormais connu pour avoir tenté de dérober des œuvres d’art africain dans des musées européens tels que le quai-Branly ou l’Afrika Museum, aux Pays-Bas. Son procès pour tentative de vol en bande organisée d’un objet classé s’est déroulé cette semaine en France.


Nouveau vol dans un musée aux Pays-Bas

,
Après le musée du Quai-Branly à Paris, c’est au tour de l’Afrika Museum de Berg en Dal, aux Pays-Bas, de se voir enlever une œuvre d’art africain. Un groupe de cinq personnes ont en effet tenté de dérober une sculpture du Congo. L’acte s’inscrit inéluctablement dans le contexte de la restitution des œuvres pillées lors de la période coloniale.


« Faut-il rendre des œuvres d’art à l’Afrique » : l’essai d’Emmanuel Pierrat.

,
Avocat au Barreau de Paris, auteur et collectionneur d’art africain, Emmanuel Pierrat s’est exprimé au micro d’Artistik Reso pour un entretien sur la restitution des œuvres d’art africaines, sujet principal de son dernier essai ; "Faut-il rendre des œuvres d'art à l'Afrique ?".


Vol au musée du quai-Branly Jacques Chirac

,
Ce vendredi 12 juin, cinq hommes se sont introduits dans le musée du quai-Branly et se sont filmés entrain retirer de son socle un poteau funéraire Bari. Le groupe tente ainsi de dénoncer « la dépossession de l’Afrique et de ses richesses ».


Restitution de sceptres royaux au Bénin.

,
Le Petit musée de la Récade à Lobozounkpa, au Bénin, s’est vu remettre différentes pièces d'art africain traditionnel.


Nouvelle restitution : un coq en bronze du Bénin.

,
Une statue de coq en bronze a été rendue à l'actuel Nigeria par l'Université de Cambridge. Cette restitution s'inscrit dans la controverse concernant les œuvres d'art africain actuellement exposées dans des musées européens.


Restitution des œuvres d’art africaines : qu’en est-il au niveau juridique.

,
Lors de son discours à Ouagadougou en 2017, le président Emmanuel Macron a promis le retour des œuvres d'art africain dans leurs pays d'origine. Néanmoins, plusieurs choses pourraient freiner son désir : réticence de la part des spécialistes et barrières juridiques.


Restitution de 26 œuvres au Bénin

,
Des œuvres, exposées au musée du quai Branly, devraient être incessamment renvoyées au Bénin. Comme exprimé dans son discours de 2017 à Ouagadougou, le président français E. Macron souhaite restituer de façon permanente les œuvres d'art africain actuellement en territoire français.


Quand le marché de l'art s'inquiète.

,
Un article du magazine suisse Le Temps évoque l'inquiétude des acteurs du monde muséal et des galeristes concernant le désir du président français E. Macron de restituer les œuvres d'art africain à l'Afrique.


Qu'en est-il du débat sur la restitution des œuvres africaines?

,
La question de la restitution des œuvres africaines à nouveau controversée : l’avis de Stéphane Martin et Franck Riester sur une alternative à la décision du président français E. Macron.


Conférence sur le Rapport Sarr-Savoy

,
Une conférence sur le rapport Sarr-Savoy sur la restitution du patrimoine culturel à l'Afrique, organisée à la Fac de Droit de Nancy, le 31 janvier 2019, amphi AR05.


Premières réactions au rapport Sarr-Savoy

,
Des réactions polémiques au rapport Sarr-Savoy concernant la restitution des œuvres d'art africain à l'Afrique. Article du magazine L'Echo.


Rapport " Sarr-Savoy "

,
"Rapport sur la restitution du patrimoine mondial" demandé par le président français E. Macron à Felwinne Sarr et Bénédicte Savoy concernant la restitution des œuvres d'art africain à l'Afrique a été publié.


Non à la restitution des oeuvres africaines

,
Suite à la publication du rapport Sarr-Savoy, l'Académie des Beaux-Arts de France s'oppose à la restitution des œuvres d'art africain à l'Afrique. Un article de la RTBF.


Rendre les oeuvres d'art aux africains?

,
Lors de son discours à Ouagadougou en 2017, le président français Emmanuel Macron a lancé le débat sur la restitution des œuvres d'art africain à l'Afrique. Par ailleurs, il a commandé un rapport à ce sujet à Felwinne Sarr et Bénédicte Savoy.