Art Africain info, l'actualité de l'art africain


Deuxième édition de l’Ivoire Black History Month

Deuxième édition de l’Ivoire Black History Month

,
Inspiré du Black History Month aux Etats-Unis, l’Ivoire Black History Month a été lancé en Côte d’Ivoire, en 2020, par un collectif de jeunes ivoiriens désireux de voir la culture de leur pays célébrée. Cette année, l’accent sera mis sur les principales ethnies du pays, à savoir les Krou, les Grou, les Mandé ainsi que les Akan. Plusieurs activités seront organisées en ligne durant tout le mois de février.


17ème édition de Ségou’Art

17ème édition de Ségou’Art

,
Le Festival sur le Niger, le Ségou’Art, est organisé chaque année, depuis 17 ans, à Ségou, au Mali. De nombreuses activités sont organisées, dans le cadre du festival, tels que des concerts, des débats, des spectacles et des conférences. L’édition 2021 se déroulera du 4 au 7 février sous le thème « Culture et Covid-19 : Quel espace pour le digital en Afrique ? ».


Art africain traditionnel : Songye

Art africain traditionnel : Songye

,
Dans la série « Art africain traditionnel », nous nous intéressons à l’ethnie des Songye. Établis en République Démocratique du Congo, le long de la rivière Lualaba, au Shaba, ils sont particulièrement connus pour leurs nombreux fétiches. Les Songye ont des ancêtres communs avec les Lula, une ethnie voisine. Coup d’œil sur cette ethnie dont l'art est multiple.


Report du Fespaco 2021

Report du Fespaco 2021

,
Depuis 1969, le Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou est organisé tous les deux ans, entre février et mars. Cette année, les organisateurs ont été contraints de reporter l’évènement. En effet, le coronavirus continue de sévir en Afrique de l’Ouest. La nouvelle date du festival n'est pas encore déterminée et dépendra de l'évolution de la situation sanitaire.


« Ex Africa » au musée du quai Branly-Jacques Chirac

« Ex Africa » au musée du quai Branly-Jacques Chirac

,
L’exposition « Ex Africa, Présences africaines dans l’art aujourd’hui » met en exergue les relations entre l’art africain ancien et contemporain. La scénographie est assurée par le commissaire, critique et historien d’art Philippe Dagen. A découvrir du 9 février au 27 juin 2021 au musée du quai Branly-Jacques Chirac.


« Memoria : récits d’une autre Histoire »

« Memoria : récits d’une autre Histoire »

,
Le Frac Nouvelle Aquitaine Méca propose, du 5 février au 21 août 2021, l’exposition « Memora : récits d’une autre Histoire ». L’occasion de replonger dans la mémoire commune pour interroger nos préjugés et croyances sur l’histoire de l’Afrique. Quatorze artistes aborderont ce thème à travers différents mediums.


Art africain traditionnel : Bamileke

Art africain traditionnel : Bamileke

,
Nous nous intéressons aujourd’hui à l’ethnie des Bamileke dans la série « Art africain traditionnel ». Constituant un des plus grands groupes ethniques du Cameroun, les Bamileke se localisent principalement dans les hauts plateaux volcaniques, dans la région des Grassland.


Portrait d’artiste : Asiko

Portrait d’artiste : Asiko

,
Né au Nigéria et élevé en Angleterre, Asiko est un jeune photographe talentueux qui ne cesse de nous surprendre dans ses nombreuses séries sur la femme Yoruba. Inspirés de sa propre vie, ses clichés reflètent la culture africaine et la place de la femme dans la société Yoruba.


La journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante

La journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante

,
Le 24 janvier 2019, la première journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante était célébrée. Son adoption a eu lieu lors de la 40ème session de la Conférence générale en novembre 2019. L’UNESCO, à l’origine de l’officialisation de la JMCA, appelle chaque citoyen à profiter de cette journée pour célébrer l’Afrique et la diaspora.


Au printemps prochain à Paris : « Ce qui s’oublie et ce qui reste »

Au printemps prochain à Paris : « Ce qui s’oublie et ce qui reste »

,
Le musée national de l’Histoire de l’immigration, basé à Paris, organisera du 9 mars au 11 juillet 2021 l’exposition « Ce qui s’oublie et ce qui reste ». Dix-huit artistes africains présenteront leurs œuvres autour de la question de la transmission des traditions.


Entre Kinshasa et Paris : la galerie Angalia

Entre Kinshasa et Paris : la galerie Angalia

,
Angalia signifie regarder, observer en swahili. La galerie du même nom, fondée en 2011 par Pierre Daubert, met sur le devant de la scène les artistes plasticiens originaires de la République Démocratique du Congo. De Chéri Chérin à Freddy Tsimba en passant par des artistes émergents, la galerie représente treize artistes africains contemporains.


« 100X Congo » à Anvers

« 100X Congo » à Anvers

,
Le Museum aan de stroom, situé à Anvers, en Belgique, propose, du 3 octobre 2020 au 12 septembre 2021, une exposition retraçant l’histoire de cent pièces d’art africain traditionnel. Ces objets sont issus de la collection de la ville d’Anvers et ont été acquis il y a cent ans, lors de la période coloniale. « 100X Congo » en propose le récit et les perspectives d’avenir.


« The Power of my hands » au MAM

« The Power of my hands » au MAM

,
Le musée d’Art Moderne de Paris présente, du 22 janvier au 30 mai 2021, le travail de seize artistes femmes d’Afrique et de la diaspora. « The Power of my hands » témoigne du dynamisme de la scène artistique contemporaine africaine. A travers de nombreux thèmes et mediums, seize artistes évoquent la condition féminine.


Résultats de la vente « Un hiver marocain »

Résultats de la vente « Un hiver marocain »

,
La vente « Un hiver marocain », organisée le 30 décembre 2020 par la maison Artcurial et l’hôtel La Mamounia de Marrakech, a rencontré un grand succès. Les trois catégories de la vente, Majorelle et ses contemporains, Arts moderne et contemporain marocain et international ainsi que Art contemporain africain, ont généré 34 millions MAD, soit 3,17 millions d’euros.


Une nouvelle collection pour la Fondation Gandur

Une nouvelle collection pour la Fondation Gandur

,
La Fondation Gandur pour l’art acquiert la collection Art contemporain africain et de la diaspora, créée en 2015 par l’homme d’affaires franco-suisse Jean-Claude Gandur. La collection réunit de nombreux artistes de tous horizons ainsi que 200 œuvres. Une première pour l’institution qui ne possédait aucune collection de ce type.


« Afirika ArtFest » à Chambéry au printemps prochain

« Afirika ArtFest » à Chambéry au printemps prochain

,
L’association Un autre Reg’Art et l’Institut français collaborent pour l’exposition « Afirika Artfest », organisée en différents lieux de la ville de Chambéry. De nombreux artistes africains y participeront afin de traduire leur vision de « la ville de demain ». Leurs créations témoigneront ainsi des enjeux sociaux, économiques, politiques et écologiques de demain.


« Congo in Conversation » : la réalité immortalisée

« Congo in Conversation » : la réalité immortalisée

,
Finbarr O’Reilly, photojournaliste canadien et britannique, a reçu le prix de la fondation Carmignac pour son travail, en collaboration avec douze photographes congolais. Le reportage a immortalisé six mois de crise du coronavirus en République Démocratique du Congo, en mettant l’accent sur différents enjeux primordiaux.


Hilary Balu et Joseph Obanubi présentent leurs oeuvres chez MAGNIN-A

Hilary Balu et Joseph Obanubi présentent leurs oeuvres chez MAGNIN-A

,
La galerie d’art africain contemporain MAGNIN-A présente, du 8 décembre 2020 au 20 février 2021, les œuvres de deux jeunes artistes, Hilary Balu et Joseph Obanubi. La galerie MAGNIN-A, fondée en 2009 par André Magnin, commissaire indépendant, est emblématique dans le milieu de l’art africain contemporain.


Afikaris nous propose de « Quitter la ville »

Afikaris nous propose de « Quitter la ville »

,
Une nouvelle exposition est organisée par la galerie d’art africain contemporain, Afikaris. « Quitter la ville » présente les œuvres de deux artistes. L’un est camerounais, l’autre marocain, et tous deux représentent la nature comme l'exutoire d’une ville agitée. A découvrir du 9 janvier au 10 février 2021 en ligne et dans la galerie physique, à Paris.


Nouvel espace d’exposition inédit au musée du quai Branly-Jacques Chirac

Nouvel espace d’exposition inédit au musée du quai Branly-Jacques Chirac

,
En 2018, le musée du quai Branly a acquis 36 œuvres d’art premier, majoritairement africain, à travers la donation du mécène et milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière. Celle-ci s’élève à 50 000 euros et est la plus importante depuis 1945. Pour accueillir ces œuvres et les exposer de la meilleure manière, un nouvel espace d’exposition a été construit.


Ouattara Watts au MoMA

Ouattara Watts au MoMA

,
L’artiste ivoirien Ouattara Watts est le premier africain dont les œuvres entrent dans l’impressionnante collection du MoMA (Museum of Modern Art) de New-York, composée d’environ 200 000 œuvres des plus grands artistes modernes. Le travail de Ouattara Watts évoque la spiritualité et les coutumes de différentes ethnies africaines.


20 ans de photographie contemporaine en Afrique

20 ans de photographie contemporaine en Afrique

,
L’ouvrage « Africa 21ème siècle », aux éditions Thames & Hudson en Grande-Bretagne et Textuel en France, offre à découvrir 300 œuvres de 51 photographes africains contemporains. De Malick Sidibé à Zanele Muholi, ce récit met en exergue la singularité de l’art photographique.